Arlon : zoom sur son patrimoine et ses richesses culturelles

Bien connu pour son patrimoine historique, le chef-lieu révèle régulièrement de nouveaux vestiges arlonais. Les historiens dans l’âme connaissent d’ailleurs son nom ancien, Orolaunum Vicus. Mais connaissez-vous tout le patrimoine qu’Arlon et ses villages ont conservé ? Saviez-vous que l’histoire de la commune ne se limite pas à la période gallo-romaine ? Au-delà des traces archéologiques et des monuments, il y a les spécificités locales comme le maitrank, les bières, les festivités… toutes des richesses du passé qui méritent d’être soulignées.

Une histoire qui remonte loin

Certes fugaces, les traces préhistoriques et celtes sur le territoire arlonais sont néanmoins présentes. Des objets et quelques fosses sont les témoins de la présence de nos ancêtres sur place, avant même la période de l’époque gallo-romaine, si prolifique en matière de vestiges archéologiques. 

L’anguipède au centre-ville, les thermes, les sources de la Semois et surtout les remparts l’exposent à ciel ouvert… Arlon était occupé par un vicus durant l’Antiquité et les traces qui en subsistent sont nombreuses dans la commune : murs de remparts ou de maisons, pierres taillées en bas-relief ou en ronde-bosse ornant les sépultures, tessons de céramique et autres objets de la vie quotidienne… Les archéologues ont d’ailleurs découvert une quatrième tour et une portion de mur de l’enceinte gallo-romaine dans une cave privée le mois dernier. 

Pour les siècles qui suivent, l’abbaye de Clairefontaine et d’autres ruines observées ici ou là rappellent l’occupation médiévale : bâtiments, fours de potier, latrines, sépultures et fortifications témoignent régulièrement de ce passé à travers la commune. Les archéologues ont, par exemple, mis en évidence des habitations du 16e siècle sous le parc Léopold… 

Plus récemment encore, on retrouve des monuments, comme les bustes, le Cerf ou même les petits édifices commémoratifs des guerres… tous des éléments qui nous relient à l’histoire et aux traditions des ancêtres arlonais.

L’empreinte luxembourgeoise

Les personnes nées sur l’Arelerland (pays d’Arlon) le savent bien, nos anciens sont liés au Luxembourg. Certains parlent le luxembourgeois, ou le patois luxembourgeois entre eux dans leurs villages. Les historiens ont remarqué les armoiries des Comtes du Luxembourg à Arlon… 

Et puis, il y a toutes les spécialités locales comme la Bouneschlupp (vous savez, ce bouillon de haricots verts et pommes de terre qui s’agrémente de lard, de saucisses)… ou le maitrank. Ce dernier est tout de même normalement conçu à base de vin blanc de Moselle luxembourgeoise, en plus de l’aspérule odorante qui pousse en mai dans nos forêts. 

À ces mets d’exception, se sont ajoutées nos bières locales, concoctées avec passion par nos brasseurs et connaisseurs. 

Sans parler du carnaval, des Fêtes du Maitrank, des Aralunaires et autres fêtes typiques de chez nous, selon la période de l’année. Certains se souviennent sûrement du Hämmelsmarsch, la marche des moutons jouée par l’harmonie en se rendant à la kermesse, ou de la Faaschtebounen, cette fête des jeunes mariés de l’année, qui a lieu le 1er dimanche de Carême, ou même le Cortège aux flambeaux de la Saint-Martin.

Bien que toutes ces traditions soient encore pas mal compromises ces dernières années, retrouvez quelques événements culturels prévus pour janvier 2022 sur le territoire arlonais dans l’agenda du mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Horoscope de la semaine (20.12 au 26.12)

Article suivant

Cinq participants de My Tiny Restaurant (Tipik) viennent de la province de Luxembourg

Total
1
Partager