Interview exclusive du producteur de WAT.tv

Vous en avez probablement entendu parler dernièrement… ou aperçu des stickers WAT.tv un peu partout dans la région… Intrigués par le logo un peu flashy et la description qui annonce seulement une nouvelle façon de découvrir les artistes locaux sur le web (retrouve-la dans le Break’In News d’avril), nous avons tenu à interviewer le concepteur pour en savoir plus. Et nous voilà, aujourd’hui, en présence de StivO, à la base du projet WAT.tv.

En tout cas, c’est un plaisir de pouvoir parler de ton projet. Alors, dis-nous tout !
Tout d’abord, WAT ça veut dire quoi au juste ?

WAT c’est QUOI… c’est un pléonasme, non ? Je trouve déjà ça très drôle et rien que pour ça, j’aurais déjà pu choisir ce nom-là, mais il n’en est rien car la signification est à trouver ailleurs. C’est un long cheminement qui m’a fait choisir ces 3 lettres.

En fait, à la base, je souhaitais remettre à l’honneur une série bien connue en interviewant certains des acteurs. Du coup, m’est venue l’idée, avec mon ami Jordan, d’aller plus loin et de créer une page Facebook dédiée aux « stars » de notre adolescence : une sorte de « que sont-ils devenus ? », ce qui donne en anglais « Where Are They now » et donc W.A.T. en contracté. Voilà comment sont nées ces 3 initiales. On a viré le « now » parce que ça sonnait moins bien et on a rajouté le « TV ». Le TV vient plutôt ajouter une petite touche de nostalgie à la manière de MTV, chaîne qui a bercé mon adolescence. À l’époque, elle y diffusait de la musique… ce qui est moins le cas aujourd’hui.

Ok. Et de quoi s’agit-il ?

Sans trop rentrer dans les détails et tout te dévoiler, la finalité du projet débouche sur des émissions totalement décalées dans la tendance Youtubienne actuelle (oui, j’aime bien inventer des mots…). Ma réflexion – qui a duré quand même quelques mois – aboutit à la mise en avant d’artistes locaux, non pas uniquement dans un but promotionnel (même s’il sera possible de parler de son futur concert ou de son futur EP), mais sous une autre forme. Je voulais, avant tout, axer les émissions sur l’artiste lui-même, apprendre à le connaitre de manière différente et surtout avec humour. La pandémie a grandement affecté le monde culturel et on est dans une tendance ou le local reprend de la valeur aux yeux du monde : on se rend compte que nous avons vraiment besoin de nos producteurs locaux. Dans un sens, j’ai voulu mettre en avant la culture, mais surtout la culture locale… Même si des surprises ne sont pas à exclure, le fil rouge est là !

D’où t’es venu l’idée ?

Je pourrais te parler pendant des heures et écrire trois pages sur la genèse du projet… mais je te dirai que, pour tout savoir en détails, une émission sera diffusée dans quelques jours sur TVLux : les gens y découvriront tout tout tout ! Et je ne manquerai certainement pas d’y faire allusion pendant mes futures émissions, aussi ! Mais c’est une histoire de dingue, vraiment !

Si tu es né dans les années 80/90, tu vas comprendre ce que je veux dire par « histoire de dingue ». Je te tease un peu mais je suis entré en contact avec des acteurs internationaux… des acteurs qui ont bercés mon adolescence… et la tienne, du coup ! Je suis d’ailleurs encore en contact avec eux !

Par la suite, j’ai continué à pousser des portes fermées et je suis rentré en contact avec des célébrités des années 90/2000, etc. etc. Mais leur agenda étant fort chargé, ma première idée a eu du mal à se mettre en place…

Donc j’ai switché sur quelque chose de plus local et accessible, et surtout sur quelque chose que je maîtrisais. En effet, mettre en place des interviews avec des artistes internationaux nécessite une participation de leur part via des vidéos à m’envoyer, etc. Alors qu’avec des artistes locaux, je les invite dans mon studio et le tour est joué !

Du coup, je ferai certainement des « hors-série » avec des acteurs plus renommés dans le futur. Enfin, à l’heure où je vous parle, tout ceci n’est encore qu’un projet, mais j’espère bien le réaliser à fond !

Qu’est ce qui te fait vibrer dans ce projet ?

Ce qui me fait vibrer, c’est la sensation de faire quelque chose qui me plaît vraiment. J’adore mon métier, là n’est pas la question. Mais ici, c’est vraiment quelque chose que j’ai décidé de faire et où je peux m’exprimer comme je le veux. Je peux donner la direction que je veux et je peux faire le con à outrance dans toutes mes vidéos ! Je peux ne pas me prendre au sérieux pendant toute la durée de l’enregistrement, et j’aime ça !

J’aime rire, partager, répondre, être impertinent, délirant et différent ! Mais par-dessus tout, j’aime l’idée de mettre en avant des gens qui cherchent à se faire connaitre pour leur talent. J’aime l’idée de pouvoir contribuer à leur donner une certaine visibilité, aussi petite soit-elle… elle existe et ça, c’est le plus important. Je sais que je ne vais pas faire décoller leur carrière ou leur promettre 2 millions de vues. Mais si je peux déjà les faire connaitre à mon petit niveau, c’est gagné. Et puis, sait-on jamais… 😉

Et tu bosses dessus tout seul ou c’est devenu un travail d’équipe ?

J’aime bien l’expression : « Seul on va plus vite , ensemble on va plus loin ! » parce qu’elle est vraiment appropriée à cette expérience. Quand tu vois que l’idée date de la fin du mois de novembre et qu’on est en mai… la petite graine a eu le temps de germer ! Donc, le temps, je l’ai pris.

J’ai en effet pu compter sur des collègues mais surtout des amis pour avancer de manière intelligente sans faire des choses que je suis incapable de faire moi-même ! Je vais les citer car c’est important pour moi : il y a Mario, Logan, Samantha, Hélène, Jordan, Jean Michel, Nicolas, Thomas, Anathilde, Ismael, Pauline .… ! J’espère n’avoir oublié personne.
Chacun est vraiment spécialisé dans son domaine et ils ont participé de près ou de loin dans l’élaboration de WAT.

Pour moi, c’est très compliqué car je déteste demander des choses aux gens. Je suis assez solitaire, ce qui est assez paradoxal, d’ailleurs… Mais je suis comme ça, rempli de paradoxe. 😉

C’est compliqué parce que ce sont des amis avant d’être des collègues et ils ne me doivent rien ! Tout ceci se fait gratuitement, donc c’est parfois gênant pour moi de demander de l’aide. Mais tout se passe bien et ils sont toujours là pour me donner un coup de main ou répondre à mes questions. J’apprends aussi à leurs côtés et c’est aussi quelque chose que j’apprécie.

Et pour rassurer mon patron, tout cela se fait en dehors des heures de bureau. D’ailleurs, il est 21h53 et je suis encore occupé sur WAT ! Bon, j’avoue que parfois je checke 2-3 trucs au bureau ^^ mais plus par facilité logistique. xD
Pourvu que ça dure !

Super ! C’est enrichissant le travail d’équipe, on est bien d’accord !
Mais au fait, comment décrirais-tu le type de vidéos que tu planifies ?

Un jour, quelqu’un m’a dit qu’il fallait avoir la modestie de reconnaitre que l’on ne peut pas toujours avoir la meilleure idée du monde, mais qu’on peut utiliser une idée existante et se l’approprier ! C’est, en quelque sorte, ce que j’ai voulu faire au niveau du concept.

Il faut savoir que je me suis mis à visionner YouTube sur le tard. Je viens de la génération TV, moi, du coup, YouTube pour moi, c’était loin, tu vois ?!
Et puis, il y a peu, je m’y suis mis : j’ai regardé, je me suis abonné à des chaînes… et j’ai compris l’impact et l’importance de ce média ! McFly et Carlito m’ont énormément inspiré. J’aime aussi énormément Math se fait des films…

Et puis, voilà, j’ai fait un mix entre ce que j’ai aimé voir… plus les conneries qui se faisaient en radio libre avec Max sur Fun Radio ou encore Cauet (à l’époque), sans oublier Michael Youn etc. C’est vraiment un condensé de tout ça que j’ai essayé de mettre en place ! J’espère vraiment que ça va le faire !

Ça a vraiment l’air d’un beau projet ! Peut-on savoir qui tu as contacté ?

J’ai contacté des artistes internationaux mais c’est plus long et complexe à mettre en place. Du coup, comme je l’ai dit, je me suis davantage tourné vers des artistes locaux… et finalement, c’est vraiment une bonne chose ! Les artistes à la notoriété plus importante viendront poser la cerise sur ce beau petit gâteau. 

Donc voilà, dans un premier temps, vous verrez des chanteurs, acteurs de la région et autres personnalités locales… mais ne comptes pas sur moi pour te donner des noms ! (rires) Ils seront dévoilés petit à petit, mais pour cela, il faut nous suivre sur les réseaux !!

Et à part ça, il y a des surprises que tu gardes pour plus tard ?

Oui il y en a ! Il y en a que j’ai déjà planifiées et il y en aura certainement d’autres d’ici là !
Ici j’ai un concept, mais je me lasse vite. Il est du coup fort probable que je parte un peu dans tous les sens… On verra bien 😉

Je compte aussi largement faire participer ceux qui nous regarderont via un système de commentaires : ils pourront envoyer leur envies et je ferai en sorte de les intégrer aux émissions. Elles seront donc évolutives avec le temps !

Pour le mot de la fin : pourquoi penses-tu que c’est un projet génial qui va plaire aux gens ?

Est-ce que le plus important est de plaire à la masse ou juste à 1 personne ? Personnellement, je pars du principe que si UNE personne aime ce que je vais proposer, alors la mission est réussie. Si UNE seule personne rigole, la mission est réussie. Je suis facile à satisfaire, en fait !

Voici un exemple de délires que StivO aime partager sur les réseaux sociaux de Wat.tv…

Moi, je vais adorer tourner les séquences, j’espère que les artistes aussi… Du coup, ce sera déjà un moment de partage agréable et si, en plus, des gens nous suivent dans nos délires, c’est fantastique ! J’ai envie que cela marche, bien évidemment, mais je serai déjà super heureux si tous les acteurs du projet ont pris du plaisir à le faire ! Et si la reconnaissance vient derrière, ce sera bien sûr un réel plus et une très grande fierté !

C’est un projet prometteur, en tout cas. Nous avons hâte de découvrir tes premières émissions et tes surprises ! Tu peux déjà compter sur nous pour suivre ta chaîne, ne fut-ce que par curiosité !

Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et au plaisir !


Suivez-le sur les réseaux sociaux en attendant le lancement officiel !!
FacebookInstagramYouTubeSite Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Interview exclusive d'un artiste libramontois qui défend la culture

Total
10
Partager