La danseuse Aurélie Thill, une passion qui se partage

Guidée par son rêve d’enfance d’être danseuse, Aurélie Thill a étudié la danse classique, le jazz et la danse contemporaine au Conservatoire de Luxembourg. Elle a ouvert sa propre école de danse à Arlon à l’âge de 20 ans ! Mise en place à son image, son école se veut jeune, dynamique et stimulante. Du jazz à la danse classique, l’école accueille des danseurs et danseuses de tous âges et tous niveaux. Ses objectifs ? Transmettre le plaisir de la danse, insuffler une grande liberté d’expression à chacun et partager ses connaissances. À 27 ans, la jeune Arlonaise a déjà fait du chemin !

L’an dernier, Aurélie a investi dans un tout nouveau bâtiment, construit spécifiquement pour son école et y a emménagé en février 2020… juste avant le confinement. Cela n’a pas coupé les ailes de cet ange de la danse puisqu’elle poursuit les cours pour les plus de 12 ans en ligne. D’habitude, elle organise un spectacle chaque année, compilant des chorégraphies créées dans une belle connivence entre profs et élèves. En attendant de pouvoir reprendre tous les cours normalement, elle s’est donc réinventée.

Bonne nouvelle cet hiver pour la jeune directrice : les danseuses qui ont représenté la Belgique dans “le concours de la confédération internationale de danse” viennent toutes trois de son école : vu la crise sanitaire, Léa, Manon et Aimelie y ont participé via Zoom en décembre dernier. Une joie décuplée à l’annonce des résultats puisque la pétillante Manon a remporté le titre en danse contemporaine dans la catégorie des moins de 10 ans et l’énergique Aimelie a terminé deuxième dans la catégorie des moins de 12 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Monique Voz expose & conte les énergies connectées

Article suivant

Élisa Strepenne, la nageuse bastognarde, étudie aux States !

Total
1
Partager