Interview : Benoît Lutgen, bourgmestre de Bastogne !

Pour Benoît Lutgen, Bastogne est une commune attractive, où de plus en plus d’habitants viennent s’installer pour la sécurité, le loisir et le commerce de proximité. Fier du dynamisme de cette ville commerçante, le bourgmestre souligne qu’il s’agit d’un des rares cœurs de villes qui a vu diminuer le nombre de cellules vides ces dernières années, d’après une étude récente. L’axe touristique, déjà bien présent sur le territoire, va encore être développé pour compter quatre musées, un pôle culturel, un hall relais agricole et un réseau Ravel… Ces projets s’inscrivent dans une stratégie communale alliant mobilité douce et slow tourisme pour cette région à forte valeur historique.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre commune et que faites-vous pour ?

« Bastogne, c’est avant tout une ville commerçante caractérisée par une dynamique positive et attractive ! Nous sommes arrivés là grâce à toute une série d’investissements importants. Nous avons mis en oeuvre une stratégie de soutien au  commerce de proximité, d’une part par une prime à l’installation des nouveaux commerçants et, d’autre part, par une politique de chèques commerces qui fonctionne très bien pour faire tourner l’économie locale, et qui sera renforcée pour les métiers de contact dès qu’ils pourront rouvrir… Bien sûr, la pandémie a mis en difficulté de nombreux secteurs, mais c’est important pour nous de retrouver ce dynamisme. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’investir massivement en 2021 pour soutenir l’ensemble des acteurs : ouvriers, employés, l’ensemble des entreprises, les commerces ; et l’impact positif que ça représente aussi au niveau social pour tous les habitants. »

Quels sont les projets majeurs prévus pour votre commune ?

« Nous avons un gros projet de pôle culturel, dont les aménagements vont commencer tout prochainement et qui devrait insuffler une nouvelle dynamique au secteur. À cela s’ajoute l’expansion du Bastogne War Museum, qui attire déjà 300 000 visiteurs payants par an. Deux nouveaux musées vont ouvrir d’ici 2022 et 2023 : le musée des Barracks et un centre d’interprétation du vélo à la gare du sud qui, associé à un réseau Ravel important, va permettre de mettre l’accent sur la réputation de Bastogne. Nous allons vraiment pouvoir développer un tourisme plus familial, davantage lié à la nature, la mobilité douce, pour les Bastognards, bien sûr, et pour tous ceux qui viendront dans notre belle commune. Cela s’inscrit dans une volonté d’augmenter la durée de séjour des visiteurs grâce à une diversité d’attractions touristiques. Il y a aussi le hall relais agricole, mené conjointement avec 5 autres communes, afin de donner la possibilité aux agriculteurs de venir transformer leurs produits et de les vendre lors d’un marché du terroir. »

Quelle est la dernière nouveauté visible par vos citoyens dans votre ville ?

« Depuis juillet dernier, un sanglier de métal trône sur la place devant l’église. Appelé Hubert et créé par le sculpteur Laurent Toussaint, il incarne la légende de Bastogne et l’expression de la reconnaissance des Bastognards à l’égard des chasseurs ardennais… »

Dans les 6 prochains mois, qu’est-ce qui va changer pour votre commune ?

« Des travaux à la route de Marche. Nous voulions soigner tous les axes d’entrées de ville et l’ensemble des voiries au niveau communal. La rénovation complète de ce boulevard urbain, qui va voir le jour sur cette portion d’1km, va donner un nouveau cachet à toute cette zone d’entrée de ville en incluant mobilité douce et rond-point végétalisé… »


& vous ? Qu’appréciez-vous sur Bastogne et, a contrario, que souhaitez-vous améliorer ?


Découvrez les articles du dossier :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

On vous a trouvé la solution pour vous détendre comme au cinéma !

Article suivant
Logo Juliet Immo sur fond rose

La philosophie de Juliet Immo, vous accompagner !

Total
7
Partager